EnergeÔ La Côte, un projet régional de développement durable

L’idée visionnaire d’exploiter la chaleur du sous-sol de La Côte est partagée, dès 2006, par trois partenaires convaincus de développer les énergies renouvelables dans la région. Il s’agit de la Société Electrique des Forces de l’Aubonne Sa (SEFA), la Société Electrique Intercommunale de La Côte (SEIC) et des Services Industriels de la Ville de Nyon. Romande Energie SA souhaitant renforcer son soutien aux nouvelles énergies, les rejoint en 2013. La même année, le projet change de nom pour devenir EnergeÔ La Côte. Daniel Clément, ingénieur EPFL en électricité, est nommé directeur de la société EnergeÔ SA créée le 1er juin 2016. Sa mission : conduire et mener à bien l’ensemble du projet EnergeÔ.

Le projet de géothermie EnergeÔ La Côte vise à exploiter la chaleur naturelle du sous-sol de la région par pompage des aquifères de moyenne profondeur (-2200 m) dans un premier temps et profonds (-5000 m) dans un deuxième temps. Le rendement pourrait permettre de produire non seulement de l’énergie thermique (exploitation en cascade) mais aussi de l’énergie électrique. Ce concept se calque sur un modèle éprouvé qui consiste à extraire l’eau chaude du sous-sol par le biais de deux forages profonds (doublet production-réinjection). Cette exploitation est exempte de stimulation des sols (roches fissurées artificiellement), ce qui a pour avantage de garantir la stabilité des terrains concernés.

La Côte possède un sous-sol de très grande qualité

Une énergie indigène, exploitée et utilisée localement. Disponible sous nos pieds en permanence, la géothermie ne dépend ni des conditions climatiques, ni des saisons. Le sous-sol de La Côte est particulièrement propice à l’exploitation de l’énergie géothermique, car il comprend de nombreuses failles contenant des aquifères (couches géologiques perméables,
contenant de l’eau souterraine). L’utilisation de cette ressource indigène, exploitée par EnergeÔ SA, a pour but d’assurer une plus grande autonomie énergétique aux communes concernées. Concrètement, ce sont les ménages et les entreprises de notre région qui pourraient bénéficier de cette
énergie. Les travaux de prospection prévus consolideront largement les premières études réalisées, et contribueront à terme à la réduction des émissions de CO2 dans notre
région. Cette initiative locale s’inscrit en bonne place dans les objectifs énergétiques cantonaux et fédéraux, et est soutenue par l’Office fédéral de l’énergie.

Vous voyez ci-contre, les différentes failles traversant le plateau du Jura au lac Léman, entre Nyon et Etoy.

Campagne de prospection des sous-sol de la Côte

Des données essentielles à la réussite de notre transition énergétique

Où ?
Le trajet emprunté par les camions couvre principalement le district de Nyon et la partie sud-ouest du district de Morges, soit une surface d’environ 414 km2. Retrouvez le tracé effectué par le convoi sur le plan de prospection ainsi que la liste détaillée des communes concernées ci-dessous.

 

Quand ?
La phase de prospection débutera le 9 août 2021, pour une durée de 3 semaines maximum.

 

Comment ?
Un convoi de 3 camions vibreurs parcourra la région de nuit et principalement sur les axes routiers, afin d’envoyer des ondes dans le sol par le biais d’une plaque vibrante. Le chantier mobile effectuera un seul passage à proximité des habitations, occasionnant des désagréments perceptibles pendant environ 20 minutes.

La liste des communes concernées

Dès le 9 août prochain et durant un maximum de 3 semaines, une campagne de prospection géophysique aura lieu dans la région de La Côte et passera par plusieurs communes.

Tracé « Nyon-Aubonne/Etoy »

Tracé « Bière-Montricher »

Aubonne

Bursins

Coinsins

Crans-près-Céligny

Denens

Duillier

Etoy

Eysins

Féchy

Gilly

Gland

Lavigny

Luins

Lully

Lussy-sur-Morges

Mont-sur-Rolle

Nyon

Perroy

Prangins

Rolle

Saint-Prex

Tartegnin

Vich

Villars-sous-Yens

Vinzel

Ballens

Bière

Mollens (VD)

Montricher

Saubraz

Cartographie des tracés

Les 4 sites

Quatre sites d’exploitation sont pour l’heure planifiés par EnergeÔ La Côte, ce qui permettra de répondre à différents besoins énergétiques dans les régions de Nyon, Gland/Vinzel (premier site de forage), Aubonne et Etoy.

De nombreuses failles géologiques sont visibles au pied du Jura. Ci-contre, des failles à St-Cergue

Les partenaires

Premier fournisseur d’électricité en Suisse romande, le Groupe Romande Energie, via sa société Romande Energie Commerce, alimente en direct plus de 300’000 clients finaux répartis sur près de 300 communes des cantons de Vaud, du Valais, de Fribourg et de Genève. Ses métiers de base sont la production, la distribution et la commercialisation d’énergie ainsi que les services énergétiques.

SEFA, Société Electrique des Forces de l’Aubonne, est une entreprise centenaire dont l’activité première est la production, la distribution et la vente d’énergie électrique. SEFA développe des prestations en matière d’installations intérieures et contribue à l’essor du multimédia avec un pack Internet, téléphonie, TV proposé dans 24 communes ainsi que par le déploiement de la fibre optique.

Fournisseur historique en électricité de la région de La Côte, la Société Electrique Intercommunale de la Côte (SEIC) approvisionne les habitants de ses six communes actionnaires (Gland, Vich, Begnins, Coinsins, Duillier et Prangins). Ses prestations concernent également la distribution de chaleur et autres services énergétiques ainsi que la réalisation d’installations intérieures. En matière de multimédia, elle propose une offre Internet, TV et téléphonie dans huit communes ainsi qu’un réseau de fibre optique.

Les Services Industriels de la Ville de Nyon (SINyon) assurent l’approvisionnement et la distribution des énergies (électricité, eau, gaz) et des services de télécommunication par fibre optique aux particuliers, professionnels, entreprises et associations ou collectivités de la région. Leur périmètre d’activités s’étend sur 29 communes du district de Nyon.

Top