Sur La Côte, plus de dix sites seraient propices à la géothermie

  • juin 28, 2022

La région présente plusieurs sites prometteurs pour aller chercher la chaleur sous terre.

Aperçu de la foreuse qui sera utilisée à Vinzel. Daldrup & Söhne AG

La campagne de prospection du potentiel géothermique du sous-sol de La Côte a abouti à des résultats «prometteurs». Selon ces mesures, plus de dix sites seraient propices à une exploitation géothermique de faible et moyenne profondeur. Ces projets seraient à même de produire de la chaleur pour plus de 50% des habitants du district de Nyon, selon EnergeÔ.

En août 2021, durant trois semaines, des camions vibreurs ont sondé de nuit le sous-sol et sillonné 30 communes des districts de Nyon et de Morges. Ils ont suivi deux tracés: une première ligne de 11 kilomètres allant de Saubraz à Montricher et une deuxième de 27 kilomètres partant de la région d’Aubonne-Etoy et se terminant dans la région de Nyon, à Crans, explique mardi un communiqué d’EnergeÔ.


Haut potentiel

Après plusieurs mois d’analyses, les résultats confirment la présence de failles naturelles, ainsi que de secteurs comportant des réservoirs géothermiques. Selon EnergeÔ, qui parle d’un «haut potentiel», plus de dix sites s’avèrent propices à une exploitation dans les secteurs Nyon-Prangins, Signy, Rolle, Aubonne-Etoy ainsi que sur le plateau de Bière.

Chaque projet a ses propres impératifs techniques et son échéancier unique. La direction d’EnergeÔ indique avoir déjà initié des rencontres avec une partie des autorités des communes concernées. Les forages envisagés sont de profondeur variable, allant de 100 mètres à environ 2300 mètres, soit de faible et moyenne profondeur, et atteignent des eaux de 25 à 90 degrés.

Forage à Vinzel

Ces projets – regroupés sous l’appellation EnergeÔ La Côte – s’inscrivent dans la même lignée qu’EnergeÔ Vinzel, premier site sélectionné, dont la plateforme de forage est actuellement en fin de travaux. Un doublet géothermique (deux forages d’environ 2300 mètres de profondeur, avec puits producteur et réinjecteur) doit permettre d’alimenter les réseaux de chauffage à distance.

A Vinzel, la construction de la plateforme a débuté en janvier, dans le but de pouvoir forer durant l’automne 2022. En cas de succès, la mise en exploitation prévoit une production de chaleur pour environ 1500 ménages durant un minimum de 40 ans, selon le communiqué.

Site prometteur à Nyon

La campagne de prospection dans le sous-sol de La Côte a montré que le site situé sur la commune de Nyon était l’un des plus prometteurs, du fait de sa proximité avec la faille géologique de Bonmont-Yvoire. Cette faille permettrait l’exploitation du Dogger, un aquifère situé à 2300 mètres sous terre, explique EnergeÔ.

Un doublet géothermique de deux forages, comme à Vinzel, devrait permettre de produire de l’énergie pour alimenter le futur réseau de chauffage à distance. Des terrains propices à la plateforme de forage, puis à la centrale géothermique, ont été identifiés. Plusieurs étapes restent à franchir, dont la confirmation de la parcelle retenue et l’élaboration d’un budget pour le forage.

Le projet EnergeÔ La Côte réunit plusieurs partenaires: la Société électrique des forces de l’Aubonne (SEFA), la Société électrique intercommunale de La Côte (SEIC), les Services industriels de la Ville de Nyon (SIN), ainsi que Romande Energie.

La Côte, 28.06.22

Partagez: Twitter/ Facebook/ Google