EnergeÔ Vinzel, le premier site de géothermie de moyenne profondeur

En 2014, l’accès aux données sismiques des années 70 et aux récentes technologies de traitement des lignes propres à EnergeÔ (2010) ont permis aux spécialistes du sous-sol d’envisager d’autres perspectives que la géothermie profonde. Couplées aux informations des forages à l’échelon régional, ces nouvelles connaissances du sous-sol de La Côte ont généré des études géologiques et hydrogéologiques complémentaires. Plusieurs cibles géothermiques ont pu ainsi être redéfinies. Après contre-expertise, l’ensemble des conclusions a amené la direction d’EnergeÔ à effectuer une nouvelle appréciation de la situation en faveur de la moyenne profondeur, se distinguant ainsi très clairement des projets de géothermie profonde bâlois et st-gallois.

Différentes considérations ont été prises en compte : aspects techniques et financiers, minimisation des risques et, bien entendu, la volonté des partenaires du projet de maximiser les chances de succès. C’est ainsi que l’aquifère du Dogger (couche géologique du Jurassique), situé à environ 2500 mètres de profondeur, a été retenu pour réaliser le premier forage.

Après étude, c’est sur le territoire communal de Vinzel que le site a finalement été choisi en tenant compte du contexte géologique, soit la proximité immédiate de la faille la plus intéressante de la région. Un autre facteur positif a été le droit de superficie accordé par l’Etat de Vaud, propriétaire d’une parcelle de 4703 m2 idéalement située en bordure de l’autoroute, à côté de la déchetterie intercommunale et éloignée des habitations. D’autre part, celle-ci jouit d’une situation favorable à l’aménagement du territoire.

Un tel projet ne pourrait voir le jour qu’avec l’appui des autorités locales et cantonales ainsi qu’avec l’assentiment de la population. En mars 2015, l’Etat de Vaud et la Municipalité de Vinzel ont donné leur accord de principe. EnergeÔ Vinzel entre ainsi en phase d’avant-projet et de planification. En avril 2017, la direction dépose le dossier préliminaire auprès des autorités cantonales. Le 6 mais 2018, la population de Vinzel et des villages environnants sont invités à prendre connaissance des études constituant le dossier.

L’organisation du projet

Conseil d’administration et conseil des partenaires

Oganigramme_010721

Organisation de la société au 1er novembre 2021

La région de La Côte et ses villes de Nyon, Aubonne, Gland et Etoy, comptent plus de 100’000 habitants soit environ 35’000 ménages

La commune de Vinzel et la parcelle EnergeÔ

Situation géologique

Le sous-sol de Vinzel

Le doublet

La parcelle de forage et la centrale géothermique

Le choix de Vinzel et de la parcelle EnergeÔ ont été dictés par le contexte géologique, notamment la proximité immédiate d’une faille intéressante ainsi que par la relativement courte distance le séparant de la ville de Gland. D’autres critères liés à l’aménagement du territoire ainsi que des considérations au niveau des coûts ont permis de déterminer la parcelle. Un droit de superficie a été accordé par l’Etat de Vaud, propriétaire de cette parcelle de 4703 m2, parfaitement située en bordure d’autoroute, sous une ligne électrique à haute tension, adjacente à la déchetterie intercommunale et éloignée des habitations.

Avant

Après

Valorisation de la chaleur : ThermorésÔ

La mission de ThermorésÔ SA est de développer un réseau de chauffage à distance (CAD) sur le territoire de la Ville de Gland et ses environs. Le CAD sera développé en plusieurs phases dès 2018.

Vision ThermorésÔ Gland

L’objectif des partenaires est de réaliser un projet de chauffage à distance pour desservir les quartiers de Gland situés au nord des voies CFF. Il existe un important potentiel de bâtiments existants qui devront progressivement remplacer leurs chaudières. En outre, le complexe du centre scolaire des Perrerets, y compris le bâtiment de l’UAPE, sera raccordé au réseau de chauffage à distance en 2018.

Dans un premier temps, le réseau de chauffage à distance sera alimenté par l’ouest par la centrale thermique de Gland et par l’est par la chaufferie d’Eikenøtt.

Dans un deuxième temps, si les tests de forage sont positifs, un raccordement relierait une future centrale thermique EnergeÔ La Côte à Vinzel. EnergeÔ La Côte, a pour tâche d’exploiter une faille géologique prometteuse située sur le territoire de Vinzel sur un terrain appartenant au Canton, juste à côté de la déchetterie intercommunale. Une fois les autorisations obtenues, le forage devrait débuter aux alentours de 2019-2020 pour atteindre une profondeur de 2’200 mètres. Si tout procède normalement, la livraison d’eau chaude en circuit fermé devrait être possible au cours de l’année 2022. Pour être exploitable, il faudra que l’eau atteigne 80°C à 85°C et puisse livrer une puissance d’environ 3 Megawatt thermique (MWth) correspondant à une quantité d’énergie thermique d’environ 20 Gigawatt heure thermique (GWhth). Si les tests sont négatifs, un scénario sans géothermie de moyenne profondeur est envisagé. Dans ce cas, une station de chauffage à distance à bois supplémentaire devrait compléter celle existante à Eikenøtt.

Cliquez sur le logo ci-dessus pour visiter la page de ThermorésÔ.

L’éco-quartier Eikenøtt à Gland, le premier client de ThermorésÔ

L’objectif d’EnergeÔ à Vinzel est de produire de la chaleur pour alimenter des réseaux de chauffage à distance permettant de chauffer l’équivalent d’environ 1500 ménages. La production effective dépendra du débit de l’eau géothermale et de sa température. Un premier raccordement reliera la centrale de chauffage à distance de l’éco-quartier Eikenøtt, à Gland. Cette centrale, fonctionnant actuellement au bois et au gaz, prévoyait déjà à sa construction en 2013, l’apport d’eau chaude géothermale. La Société Electrique Intercommunale de La Côte SA (SEIC), conceptrice de la centrale d’Eikenøtt, avait eu en effet l’ingénieuse idée d’anticiper cette source d’alimentation en eau chaude, en y installant les raccordements adéquats.

L’éco-quartier Eikenøtt occupe une surface de 80’000 m2 et compte 450 logements répondant au critère Minergie-ECO, ainsi qu’une garderie et des commerces.

La centrale de chauffage à distance d’Eikenøtt alimentée actuellement au bois et au gaz, prévoyait déjà l’arrivée de la géothermie.

Les étapes

Etudes
d'avant-projet

Autorisation de
construire

Appels d'offres
12 mois

Chantier
15 mois

Exploitation
min. 40 ans

Top